Protection de la production, étape ultime de la cybersécurité

< Retour à la newsletter
Les systèmes numériques modernes intègrent un nombre croissant de composants programmables, qui contiennent les programmes, les données et dans certains cas des clés ou autres éléments de protection. A fortiori pour des systèmes qui doivent être sécurisés, il est important que, durant le processus de production, les contenus soient protégés afin d’éviter les risques de piratage. Si jusqu’à présent les fabricants de préoccupaient plutôt du piratage pour dérober leur propriété intellectuelle ou produire plus d’unités que souhaité (le surplus étant écoulé sur des marchés parallèles), les temps changent et la cybercriminalité appelle d’autres niveaux de protection. En effet, si toutes les précautions sont prises en matière de qualité de code, de tests des logiciels, d’intégration de middleware de sécurité, mais que ces verrous sautent lors de la production, tout l’effort initial aura été vain.

C’est à ces préoccupations que SMH a voulu répondre avec son tout récent FlashRunner 2.0, un outil dédié aux productions en large volumes des cartes numériques de dernière génération. Pour ce faire, SMH a introduit plusieurs éléments de protection anti-piratage :
  • Le cryptage des fichiers de programmation : ainsi le sous-traitant en charge de la programmation n’a pas d’accès direct aux fichiers utilisés pour programmer les composants numériques, et ne peut donc pas les analyser ou les modifier pour y changer des éléments de sécurité.
  • Le suivi des cycles de programmation : ceci permet de n’autoriser qu’un volume donné de production pour un fichier à programmer. Impossible dès lors de produire plus d’unités pour des marchés parallèles ou des vols de propriété intellectuelle.
  • Une gestion fine des droits utilisateurs : seuls les opérateurs autorisés ont accès au système de programmation.
  • Un journal détaillé (log) de toutes les actions réalisées par le système de programmation, permettant ainsi de contrôler précisément les tâches effectuées.
FR2.0_SMH
Ces fonctions, ajoutées aux performances intrinsèques du FR2.0, en font le produit idéal pour la programmation en volumes de cartes numériques intégrant de nombreux composants programmables.

Christian BESSOUDOUX - Responsable BU Production & Test - cbessoudoux@isit.fr